Vendredi 27 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vendredi 27 mai

Message  papyvelo le Ven 27 Mai - 22:00

14h. Personne au rendez-vous. C’est bien car je voulais faire de la grimpette pour tester ma nouvelle cassette. Route d’Acheville je croise Didier qui pense trouver des retardataires sur la place. Je monte Farbus, 42x27, même pas besoin du 30. Direction Neuville puis Carency et la Voie Blanche Je passe le 30x27 qui me permet de monter tranquille sans être dans le rouge. J’en ai monté des côtes et des cols. Tenez, le Passo Gava, c’était lors de notre randonnée Milan-Venise. L’organisateur avait prévu une petite incursion dans les Dolomites pour ceux qui le désiraient. Bien sûr j’étais parmi les 6 ou 7 qui avaient postulé. Au pied du col l’accès est interdit au car qui devait nous accompagner pendant 2 jours car la pente est trop raide, ça promet ! On aborde la montée, sans échauffement, c’est  pas conseillé. Faut trouver l’équilibre en cardio, le Passo Gava est classé dans les 10 cols européens les plus durs, plus dur que le Stelvio que j’avais monté 2 ans auparavant. Tunnel, long tunnel, pas éclairé, je crains les voitures de l’arrière. Heureusement elles ne sont pas légion sur cette route. Paysage magnifique, le groupe s’effiloche. Les lacets se succèdent, les tunnels aussi. A la sortie de l’un d’eux un copain s’est arrêté, assis sur son vélo, se tenant à une main-courante. Il nous racontera plus tard qu’au moment de reprendre son ascension il a découvert  deux barres noires sous son vélo. Intrigué, il s’est baissé et a eu la surprise de retrouver ses 2 patins de frein avant. Appuyé sur la main-courante, la pente l’entraînait régulièrement vers l’arrière, pour y remédier il freinait  et petit à petit ses patins de frein glissaient vers l’arrière et  sont sortis de leur logement. J’ai envie de poser pied et de reprendre des forces, mais je sais que le redémarrage sera difficile.. Et puis, lacet après lacet, km après km, le sommet apparait. Nous nous regroupons à la terrasse du bar. 2621m ! Virage à droite et me voilà à l’anneau de la Mémoire. Difficile de passer sans rendre hommage à tous ceux, jeunes de toutes nationalités, qui sont tombés sur cette crête. Vélo à la main, je fais le tour à l’envers. Beaucoup de Thomson, pas de Hapiot. Tant mieux ! Mon pépé n’y figure pas, j’ai pu en profiter pendant 50 ans lui qui m’a servi de père pendant la guerre. Des Happe, Happe Adam suivi de Happe Heinrich, Happe signifiant hache, leurs aïeuls comme les miens étaient peut-être bûcherons, rien d’étonnant quand on contemple ma carrure. Faber François est suivi de Faber Franz. S’ils s’étaient trouvés face à face au sortir d’une tranchée se seraient-ils entretués ? Pour qui ? Pour quoi ? « Bonne journée » me disent des  anglais qui me croisent. « Have a good day » leur  réponds-je. Ils ont dû s’interroger sur ce drôle de british égaré en terre de France, british à coup sûr malgré son accent incertain mais son maillot « Law office of Bill Bone » et ses moustaches l’attestent et puis british averti, qui a lu les tabloîds londonniens  de ce matin déconseillant  en première page de venir en voiture passer leurs vacances en France à cause des pénuries de carburant. Chers amis anglais ! Je descends vers Souchez puis, la maison ne reculant devant aucun sacrifice, j’attaque Givenchy depuis le bas. Tranquille, je m’élève. Le monument, encore beaucoup de touristes, faut dire que le temps s’y prête, 27°, peu ou pas de vent, un vrai temps de cyclos ! Je vais faire un peu de plat maintenant, histoire d’éliminer les toxines, j’ai pas mal de crampes en ce moment, pas vous ? Cette nuit encore j’ai eu une crampe mais c’était un rêve érotique ! Mon petit plateau Izel-Neuvireuil et je rentre . C’était bien !
avatar
papyvelo
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 79

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum